Pension chevaux Equizoom

Comment prévenir la gale de boue ?

Mieux vaut prévenir que guérir...

Il est important d'anticiper une éventuelle gale de boue, notamment pour les chevaux prédisposés à la maladie, car la guérison d’un cheval atteint peut s’avérer longue et difficile. D’ailleurs, ne dit-on pas que prévenir vaut mieux que guérir ?
Ainsi, plusieurs moyens de prévention peuvent être mis en place afin d’éviter aux chevaux de développer la gale de boue.

Se préoccuper de son lieu de vie

Dans un premier temps, il convient de faire attention à son lieu de vie.
Si le cheval vit en box, on veillera à ce que sa litière soit propre et sèche afin qu’il ne soit pas constamment dans un milieu trop humide, ce qui pourrait notamment faciliter la prolifération de bactéries.
Si le cheval vit au pré, il faut éviter qu’il patauge dans la boue. Pour cela, on pourra chercher à stabiliser le sol du pré ou encore déplacer régulièrement les mangeoires du paddock afin d’éviter l’apparition de boue due aux piétinements récurrents des chevaux.
De même, il faudra éviter de travailler un cheval prédisposé à la gale de boue dans un lieu trop humide ou qui pourrait l’irriter.

Litière box cheval Une litière propre et sèche réduit le risque de prolifération des bactéries

Les fanons, une gouttière naturelle

Afin de protéger le pli du pâturon de l’humidité, il est impératif de ne pas couper les fanons qui jouent le rôle de gouttière. Il est également possible de protéger le cheval de la boue et de l’humidité en appliquant un corps gras au pli du pâturon comme de la vaseline, du saindoux ou encore de l’huile d’olive. Grâce à ces produits la boue glissera et l’eau ne pénètrera pas dans le poil du cheval. Bien que cette protection soit passagère, une application fréquente de ces produits assouplira la peau tout en développant ses défenses naturelles.

Fanons cheval Les fanons du cheval sont très utiles pour évacuer l'eau, ne les coupez pas !

Il est également important de bien sécher les membres du cheval et surtout le pli des pâturons après chaque douche pour limiter l’humidité, notamment en hiver.

Renforcer le système immunitaire du cheval

Si le cheval est prédisposé à cette pathologie, il est possible de la prévenir en lui donnant des plantes qui renforceront ses défenses naturelles comme le gaillet gratteron, l’ail, les algues, le thym, les orties, la reine des prés...
Ces plantes renforceront le système immunitaire du cheval en augmentant le nombre de globules blancs et en supprimant les toxines de son corps. Elles peuvent également fortifier la peau et le poil du cheval.

De manière générale, il convient de contrôler qu’aucune crevasse ou lésion ne fasse son apparition. Dans le cas contraire il faut traiter au plus vite la gale de boue afin d’éviter une surinfection.